Hommage à Michel PFLIEGER (1944-2016),
président de la Régionale de Lyon de 1988 à 2004

De 1988 à 2004, Michel PFLIEGER a été président de l’antenne régionale de l’association des professeurs d’histoire-géographie : 16 ans donc, une durée exceptionnelle, qui montre son engagement et son dévouement à la cause de l’enseignement.

Parce qu’il n’était pas né une cuillère d’argent dans la bouche, Michel était reconnaissant d’une part aux Frères Salésiens de lui avoir évité le pire, d’autre part à l’école de la République, de lui avoir donné ses valeurs, sa formation, sa curiosité intellectuelle ; il observait que cette école avait été pour lui l’ascenseur social qu’il regrettait de ne plus voir aussi bien fonctionner.

Instituteur formé à l’École Normale de Lyon, Michel a tout de suite poursuivi ses études jusqu’à l’agrégation de géographie incluse. Il a enseigné ensuite en Tunisie puis au Sénégal, à l’École Normale Supérieure de Dakar, avant de revenir en France où il s’est implanté au Lycée La Martinière-Duchère. Il a donné longtemps des cours à l’IDRAC, une école de commerce où il a continué d’enseigner au-delà de l’âge de la retraite officielle. Il « collait »aussi en classes préparatoires, comme on dit dans notre jargon. Michel aimait transmettre, il multipliait les cours, et le nombre d’élèves ou d’étudiants à qui il a pu donner les clefs de compréhension du monde est impressionnant. Ce grand lecteur avait une culture encyclopédique.

En 1988, Michel a accepté la présidence régionale de notre association. Il avait un style direct qui tranchait avec les coutumes universitaires et un grand sens pratique, inhabituel dans le milieu. Ainsi, peu après son arrivée, a-t-il surpris en proposant la sponsorisation de nos activités. Plus tard, il a souhaité doter notre association d’un site internet qui a été mis en place grâce à sa fille, Pascale. Il a été un chef d’orchestre efficace. Michel payait de sa personne : pendant toute sa présidence, il ne se contentait pas d’assurer les fonctions habituelles d’un président, il rédigeait lui-même les courriers aux adhérents et les mettaient sous enveloppe avec l’aide de ses filles mises à contribution. C’était une époque où nos collègues allaient beaucoup sur le terrain ; on lui doit des initiatives et, surtout, les grands voyages dont il a assumé la responsabilité à raison d’un par an. Il en assurait l’accompagnement qu’il agrémentait d’interventions, surtout géo-politiques et économiques ; il réussissait toujours rapidement à sortir le groupe des mauvais pas matériels liés aux imprévus.

Son dynamisme contagieux a marqué la vie de notre association dont Michel a été un rouage essentiel. Et, vous ses filles, nous n’ignorons pas que vous en avez été aussi de petites mains, et plus encore dans le cas de Pascale, ce dont nous vous remercions. A Michel, nous avons une très grande gratitude car nous mesurons tout ce qu’il nous a apporté, ce qu’il nous a donné. Sa présidence n’a pas seulement été une longue présidence, elle a été une belle présidence.

LA RÉGIONALE DE LYON