Journée d’étude de l’APHG le jeudi 25 janvier 2018 (9h00-17h00)

Université Jean Moulin / Lyon 3

Auditorium Malraux (18 cours Albert Thomas 69008 LYON)

Métro D, arrêt « Sans Souci » / Tram T4, arrêt Manufacture/Montluc

Notre journée d’études associe, des universitaires à un public composé d’enseignants en poste dans le secondaire, ou encore d’étudiants en préparation concours. Cette édition, organisée par la Régionale de Lyon et l’Inspection Académique régionale, est placée sous la conduite scientifique d’Etienne COSSART, Professeur de géographie à l’Université Lyon 3, et portée par le laboratoire EVS (UMR 5600 du CNRS).

Changement global, durabilité et prospective territoriale

9h : Introduction de la journée : Etienne COSSART (PR, Université Lyon 3) et Samuel DEPRAZ (APHG-Régionale de Lyon) / Equipe de l’Inspection académique régionale.

 

1/ Repenser les changements environnementaux : vulnérabilités sociales et protection des ressources naturelles

9h30 : Monique Fort (Université Paris Diderot / Paris 7) : Les théories de la dégradation environnementale : exemples himalayens.

10h : Marie-Emilie Forget (Université Savoie-Mont-Blanc) : Activités extractives et durabilité : la question du nexus eau-énergie.

11h : Denis Mercier (Sorbonne Université) : Mourir par la mer (ou survivre) en cas de submersion marine. Comment la géographie peut servir à sauver des vies.

11h30 : François Bétard (Université Paris Diderot / Paris 7) : De la géodiversité au géopatrimoine. Conserver et valoriser la nature abiotique dans les espaces protégés.

2/ Vers une intégration du changement et des risques dans la planification

14h : Sarah Duché (Université Grenoble Alpes) : Sensibiliser aux enjeux environnementaux : les sciences participatives et la sensibilisation à la pollution atmosphérique en région parisienne.

14h30 : Johnny Douvinet (Université Avignon et Pays du Vaucluse) : Sensibiliser les citoyens au risque inondation en France : comment aboutir à de réelles « innovations sociales » ?

15h30 : Marc Bourgeois (Université Lyon 3) & Yohan Sahraoui (INRA/Université Bordeaux Montaigne) : L’acceptation sociale des chantiers de restauration des continuités écologiques dans le contexte de l’extension périurbaine bisontine.

3/ Comment enseigner la prospective sur le changement global ?

16h : Stéphane Cordobes (CGET, Responsable prospective et études) : La prospective territoriale et urbaine : un processus d’apprentissage qui s’ignore ? (exemples liés au climat)

 

La participation est libre dans la limite des places disponibles. Pour les professeurs en activité, les ordres de mission édités par l’Inspection Régionale ont été envoyés. Enfin, pour les membres de la régionale qui ne seraient plus en activité, les inscriptions se font auprès du secrétariat de l’APHG (aphg.lyon@gmail.com)